Triste cérémonie

12 Mar Triste cérémonie

Xhoris
Franz

Dimanche 12 mars 1916

Etant de garde, j’assiste à la messe de 8h1/2 célébrée en l’honneur d’un soldat mort.
Je n’ai jamais rien vu de plus triste et de plus simple comme cérémonie.
Dans cette chapelle improvisée, garnie de sacs de terre et toute crénelée, quelques soldats assistaient à l’office.
Le cercueil en bois blanc reposait sur le sol sans être même recouvert.
Jamais je n’ai si bien pu constater notre néant qu’au cours de cette lugubre cérémonie. Car voilà comment se terminait une vie pour laquelle des parents s’étaient tant dévoués et pour laquelle, peut-être, ce jeune soldat s’était tant débattu. Et maintenant, fini, plus rien qu’un cadavre que la négligence sans nom d’une administration laisse déposer dans une fosse remplie d’eau par les inondations. C’est affreusement lugubre.
Je veux bien qu’il est mort pour la Patrie, ce héros, mais qui le remplacera chez lui? Que vont devenir les projets d’avenir fondés sur sa tête?
Xhoris
Franz

Suivez les carnets de guerre par email

No Comments

Post A Comment