Marche forcée

04 Déc Marche forcée

Adieu Paris
Ce que coûte un pont

Samedi 4 décembre 1915

Le train de 1h33 à Calais me débarque à Klein-Leisele à 7h1/2 du soir. L’ignorance des employés de chemins de fer est vraiment crasseuse. Ils ne savent où il y a des trams en correspondance avec l’arrivée du train. Si bien qu’après 36 avis différents, j’arrive à Klein Leisele où aucun tram ne part pour Loo. Il ne me reste qu’un e solution, celle de revenir à pieds par Palinckhove et Loo.

La nuit était noire et un véritable vent de tempête soufflait à vous jeter dans les fossés. Le trajet sur route se fit dans des conditions encore passables, mais le bout de chemin de la route de Nieucapelle à notre ferme était en même temps qu’un vrai cauchemar, un véritable casse-cou!

Ouf, 10h1/2 dernier effort dans la boue et me voici sauvé. Merci messieurs les boches d’avoir éclairé par intermittence mon bourbier avec vos fusées!

La boue et les tranchées

Adieu Paris
Ce que coûte un pont

Suivez les carnets de guerre par email

No Comments

Post A Comment