La pièce volante

08 Avr La pièce volante

Jour libre
Le boyau de la mort

Samedi 8 avril 1916

Dubois et Bastin sont partis ce matin pour Eu. Encore deux de moins dans la batterie. Polet et moi sommes désignés pour les remplacer à l’observation.
Cette après-midi, les téléphonistes de la 100ème batterie ont installé une ligne jusque dans la cour du poste. Ils disent qu’une pièce volante va venir s’installer la nuit. Si c’est exact, nous sommes dans de beaux draps! Je ne donne pas 8 jours pour que la ferme et le poste soient détruits. Et avec ça, ils ne se donnent même pas la peine d’avertir les fermiers.

Jour libre
Le boyau de la mort

Suivez les carnets de guerre par email

No Comments

Post A Comment