Emile rentre en Espagne

20 Fév Emile rentre en Espagne

Les exploits d'une petite Française
Retour au front

Dimanche 20 février 1916

Après la messe, nous allons au cimetière du Père Lachaise où nous voyons de singuliers monuments funéraires.
Un enterrement avait précisément lieu au four crématoire que nous avons pu voir en pleine activité. Il ne ressort du four que quelques ossements qu’on dépose dans une boîte. le tout est déposé ensuite dans des petites cases réservées à cet usage dans un mur. La cérémonie est plutôt lugubre, et le respect fait défaut. Peu édifiant!
Après le dîner, en sortant du restaurant, nous avons rencontré Mr et Mme Desoer (?). Enchantés de se revoir, on a taillé une petite bavette, après quoi, en métro direct pour le Bois de Boulogne.
Retour de promenade à 5h. Mes adieux à Emile qui s’en retourne en Espagne.
Demain, adieu Paris…
Les exploits d'une petite Française
Retour au front

Suivez les carnets de guerre par email

1Comment
  • christian Timmermans
    Posted at 18:29h, 21 février Répondre

    Bonjour les « jean »,

    Les Desoer sont une famille d’imprimeurs liégeoise amie des Tim. Il y avait 3 fils volontaires : Jean (1886), Henri (1888) et André (1892) . Jean et André seront incorporés en septembre 15 aux Sapeurs-Pontonniers du Cdt Thys qui s’occupent de la régulation de l’ inondation. André sera assez grièvement blessé le 25 février 18.
    André sera apparement aux obusiers avec Jean; Paul en fait mention dans sa lettre à ses parents du 22-4-15 :

    « En repassant par Calais j’ai fait visite chez le Cl Loiselet– et je lui ai parlé de Jean. Il m’a donné les papiers pour qu’il puisse être versé aux gros obusiers ; il sera là en compagnie d’André Desoer et de plusieurs Liégeois ; il sera très content je pense parce que c’est intéressant.
    Je crois qu’il fera son instruction à Louches ; c’est un beau village à côté d’Autingues. Nous y allions presque tous les jours quand nous étions aux mitrailleuses, le pays est très beau, genre de notre Condroz. Je suis très content de cette solution pour Jean, car je comprends que l’inactivité lui pesait, puis maintenant les raisons qui s’y opposaient il y a 4 mois n’existent plus. On n’a plus à se plaindre sur le front, on a tout en abondance, ce n’est plus la pénurie qui existait au commencement de l’hiver après que l’on nous avait tout pris. L’armée Belge n’a jamais été aussi bien montée que maintenant. »

    Pour info, j’ai fait d’autres commentaires aux dates suivantes : 22-9-15, 26-9-15, 13-10-15, 14-11-15, 15-11-15.

    A bientôt,

    Christian Timmermans

Post A Comment